EN BREF | NINTENDO SWITCH: PREMIERES IMPRESSIONS


Ah, que la journée fut longue… à 60 minutes d’intervalle, deux vidéos étaient attendues pour la fin de l’après-midi. L’une dévoilait les premières courbes du très attendu Red Dead Redemption 2 quand l’autre, et c’est celle sur laquelle on s’attardera aujourd’hui, nous en a appris davantage sur le futur jusqu’alors brumeux de Nintendo. Revenons ensemble sur ce trailer fourmillant de petits détails pour tenter d’y voir plus clair dans le projet que l’on ne nommera désormais plus « NX » mais Nintendo Switch.

nintendoswitch

Turn me on, turn me ooooooooooooon !

Attendue à l’E3 2016, puis au TGS 2016, puis à diverses dates un peu hasardeuses, l’annonce de la NX a fait couler pas mal d’encre ces derniers mois. Alors qu’Iwata était déjà en vie, ce dernier avait déja commencé cette session de teasing étendue sur plusieurs années; pourquoi Nintendo tenait tant à protéger son dernier bébé de quelques regards belliqueux ? Qu’avaient-ils de si révolutionnaire en tête pour renverser la vapeur d’une Wii U qui a pris la flotte ? Il aura finalement fallu attendre ce fameux 20 Octobre 2016, soit moins de six mois avant la sortie officielle de la console pour y voir plus clair et découvrir enfin la vérité.

Le trailer d’aujourd’hui était l’instigateur d’une nouvelle manière de communiquer, tirant un trait sur l’ère Iwata, qui sans être forcément mauvaise n’avait plus de raison d’être. Exit donc l’ambiance de franche camaraderie au doux parfum de Neverland, ici le ton était plus sobre, plus moderne, clairement tourné vers une cible qui ne semblait plus intéresser Nintendo et qui, logiquement, s’était détournée de l’éditeur: Les jeunes adultes technophiles.

Avant de se lancer sur le décorticage de ce trailer de lancement, il est bon de se rappeler que Nintendo est aujourd’hui dans une période aussi délicate que paradoxale. La Nintendo 3DS rencontre un succès phénoménal et s’apprête à péter des records avec un nouvel opus de Pokémon, la conquête du marché smartphone se déroule d’ailleurs mieux que prévu grâce à ces mêmes petits monstres. De l’autre côté, la Wii U s’efface progressivement après une année horrible. Tournée vers la famille depuis le début de sa campagne, cette dernière s’est retrouvée orpheline; les familles et les jeunes ne comprenaient pas l’intérêt de se ré-équiper quand les joueurs et les technophiles ne voyaient en la Wii U qu’une console « complémentaire », limitée tant techniquement que dans son catalogue. Tous ces reproches, Nintendo les a subtilement balayé aujourd’hui.

Adieu la famille heureuse qui joue le Dimanche, bonjour Edgar, 32 ans, graphiste freelance qui n'a pas l'time.

Le meilleur des deux mondes

Comme prévu, la Nintendo Switch est une console hybride à cartouche, elle peut être utilisée à la maison sur un écran traditionnel ou indépendamment, via son écran que l’on jugerait proche des 7 pouces. On se retrouve donc dans une configuration similaire à la Wii U, mais sans ses nombreux défauts. Tout d’abord, et c’est le plus évident, oubliez la portée misérable du GamePad qui se mettait à paniquer à peine vous vouliez continuer votre course de Mario Kart 8 en poussant un bronze trois mètres plus loin, ici vous pouvez continuer votre partie partout sur Terre (voir plus loin encore). Ensuite, le gros bémol du GamePad, c’était sa finition Playskool et son écran à la résolution misérable. Ici, même si l’on ne peut pas encore s’étendre sur cette dernière caractéristique, l’appareil semble bien plus classieux et l’écran semble aisément afficher du 720p, pour cette taille, c’est amplement suffisant.

nintendoswitch2
Une pensée émue pour la Vita, quand même.

Néanmoins (ça y est, j’attaque), il ne faut pas oublier deux autres défauts du GamePad qui pourraient subsister avec la Nintendo Switch: l’autonomie et la prise en main. Le GamePad avait en effet une triste autonomie, à un point tel que Nintendo avait décidé quelques mois après la sortie de proposer une batterie optionnelle, plus performante. Là où, du fait de son utilisation exclusivement sédentaire, l’autonomie était un problème moindre du GamePad, elle pourrait totalement ruiner l’expérience de la Switch. Quant à la prise en main, elle tuait parfois l’expérience, je pense par exemple à Bayonetta 2 que j’ai dans un premier temps fait sur le GamePad, un cauchemar. Encore une fois, Nintendo, pourtant géniteur de l’on ne peut plus confortable pad GameCube, semble avoir mis de côté l’aspect confort au profit de l’aspect pratique. Alors oui, un « Pad Pro » est une fois de plus de la partie, mais il y a de grandes chances qu’il soit optionnel, et l’expérience de base est la plus importante.

Eglantine et Stéphanie passent un très bon moment, mais attention aux crampes les filles !!!
Eglantine et Stéphanie passent un très bon moment, mais attention aux crampes les filles !!!

Les deux parties du controller pourront se détacher pour créer deux pads, d’une certaine façon on peut donc dire que la console sera donc fournie avec deux manettes faciles à transporter, une aubaine ! Mais là, ma logique s’affole, OK c’est cool de pouvoir jouer partout en multi avec des briquets à boutons, mais quand t’es DEHORS, TU JOUES PAS A LA CONSOLE SUR TON ECRAN MINUSCULE, TU DIS A TES POTES « VENEZ ON VA CHEZ MOI JOUER SUR MON ECRAN LED 4K D’ENCULÉ AVEC DES VRAIES MANETTES ». Je suis en train de pinailler, continuons. Qui plus est Nintendo met en avant le multijoueur local, et ça c’est cool.

Les jeux des autres, plus les notres

La liste des éditeurs tiers qui travaillent actuellement sur Wii U, ça fait pas mal de monde.
La liste des éditeurs tiers qui travaillent actuellement sur Switch, ça fait pas mal de monde.

L’autre maléfice qu’il était temps de briser, c’était l’abandon des éditeurs tiers. Développer des sous versions de jeux PC, c’est ce que ces derniers préfèrent faire, les gameplays asymétriques, l’optimisation et toutes ces conneries, c’est du temps de travail en plus, et ça c’est hors de question ! Aucune fantaisie ici donc, pas de détection de mouvements, de réalité virtuelle ou d’écran tactile, toute l’expérience se vit à travers les boutons et les sticks.

Nintendo avait qui plus est la fâcheuse habitude de trop se mettre en avant, au détriment des quelques rares éditeurs tiers qui proposaient des versions sur les consoles de Nintendo, et cela se ressentait sur les ventes. Cette mauvaise manie, bien que présente depuis des dizaines d’années, avait atteint un niveau tel que la Wii U a passé la seconde moitié de sa courte vie avec quasiment aucun jeu d’éditeur tiers.

skyrimswitch
On n’exclut pas la possibilité d’un DLC Epona

C’est donc tout naturellement que Nintendo a mis en avant d’autres jeux que les siens durant ce trailer. Le premier d’entre eux n’est autre que Skyrim, qui voit son remaster HD sortir dans quelques semaines sur PS4 et Xbox One. Voyez-vous, je cherche à me contrôler mais comme d’habitude mes doigts tremblent, alors je me lâche. OUI, OUI VOUS NE REVEZ PAS, DANS UN TRAILER DE LANCEMENT, POUR ATTIRER LE CHALANT, UN CONSTRUCTEUR EST CONTENT DE NOUS DIRE IMPLICITEMENT: « NOUS AUSSI ON AURA DES REMASTERS HD DE JEUX SORTIS Y A 10 ANS LES GARS !!!! », PUTAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAIN. Reprenons.

L’autre titre était NBA 2K17, un jeu de sport, genre qui avait disparu des radars depuis quelques années chez Nintendo. Ces jeux ont un pouvoir incroyable sur les ventes de consoles, qu’ils soient de retour, c’est une très bonne chose.

It’s a me… !

switchmario
Tu les vois à gauche ?

Mais singer la concurrence ne suffit pas à récolter les lauriers de tous les joueurs de cette décennie, Nintendo possède une armada de fans dociles qu’il est important de choyer. C’est donc encore une fois à travers une sobriété notable qu’un nouveau Mario a été annoncé, et pas en 2D en plus. Difficile d’en dire grand chose tant le temps d’images diffusées est faible, mais on peut néanmoins dire que le jeu se rapproche du gameplay de la « série-mère », instiguée par Super Mario 64, le plombier a même son saut Z+A !!!

Cette séquence a aussi timidement mis en lumière le retour, ou plutôt la non-disparition, des amiibos. On savait que The Legend Of Zelda: Breath of the Wild serait compatible avec les figurines NFC de Nintendo, mais on ne savait pas si c’était le cas sur Switch, on peut dorénavant considérer que c’est quasiment officiel.

A première vue on pourrait penser qu'il s'agit de MK8, sauf que King Boo et les doubles objets ne sont pas sur l'opus Wii U
A première vue on pourrait penser qu’il s’agit de MK8, sauf que King Boo et les doubles objets ne sont pas sur l’opus Wii U

Deux autres jeux de Nintendo on fait leur retour durant ce trailer: Mario Kart et Splatoon. Lors de ma première diffusion du trailer, j’ai d’abord crié « ELLE EST RETRO-COMPATIBLE », sauf que là encore, certains détails n’ont pas été déposés la innocemment. Sur les images des deux titres, des différences sont notables, il faut connaître les jeux pour les remarquer. Sur Mario Kart, les personnages ont deux objets sur eux et l’un d’eux est King Boo, et ce dernier n’est pas dans Mario Kart 8 et ses DLC. Dans la même logique, certains personnages de Splatoon possèdent des coupes de cheveux ou du stuff qui ne sont pas dans la version Wii U. Alors, suite ou version « Plus » ?

Je me suis souvent dit que Mario Kart 8 ou Super Smash Bros 4 étaient tellement aboutis qu’il paraissait impossible de faire des suites, d’autant que le petit jeu de Nintendo de sortir une nouvelle itération à chaque nouvelle console est cramée à des kilomètres. Il serait intéressant de faire perdurer les jeux à travers des contenus supplémentaires, on constate que c’est un modèle économique que les jeux multijoueurs développent de plus en plus. Les suites divisent les communautés, les updates attirent les joueurs, ravivent l’intérêt, Capcom l’a par exemple compris avec Street Fighter V (ok, pas top l’exemple). Je penche donc pour des versions « Plus » qui vivront avec la console. Ces titres qui étaient déjà des long-seller friseront avec l’immortalité.

A la fin du trailer, à travers les images de Splatoon, Nintendo semble appelé à son tour par les sirènes de l’e-sport, et cette stratégie serait la meilleure à adapter pour conserver le travail non négligeable réalisé avec la Wii U (Sm4sh a redonné ses lettres de noblesse à la série, Splatoon a un énorme potentiel encore sous-exploité).

splatoonswitch
Dans le Splatoon « original », les avatars ont une seule et unique coupe de cheveux. Ce n’est pas le cas ici.

It’s dangerous to go alone

Quid de la 3DS dans tout ça ? On a longtemps pensé que si la NX était une console hybride, la Wii U comme la 3DS viendraient à disparaître; je ne pense pas.

Les raisons sont diverses, tout d’abord, il y a un facteur que j’ai volontairement éludé jusque là. On sait qu’il y a des jeux faits pour les consoles portables et d’autres faits pour les consoles de salons. Certains jeux s’adaptent très bien aux deux genres; à l’époque de la GameCube, tout le monde aurait rêvé de pouvoir emmener sa sauvegarde d’Animal Crossing partout avec soi, pareil pour Monster Hunter dans l’autre sens. Seulement, et on l’a vu avec certains remakes, les deux mondes se mélangent parfois très mal, je pense à certains titres PS2 portés sur Vita ou à Metal Gear Solid: Peace Walker qui était une plaie sur Xbox 360/PS3. Luigi’s Mansion 2, en débarquant sur 3DS a vu sa narration se segmenter pour s’adapter à de courtes sessions, bref les exemples ne manquent pas. La Nintendo Switch sera, selon moi, une console de salon que l’on pourra balader, et non une console portable. Pour conserver l’équilibre, Nintendo a besoin de conserver une « vraie » console portable, dédiée pour ce format, avec des jeux aux game designs pensés pour des sessions nomades.

L’autre raison de la non disparition d’une « vraie » console portable, c’est le côté fragile qui transpire de la Switch. Le trailer le montre bien, c’est une console pour adultes responsables (ou presque), un gosse aura très vite fait de faire tomber la console et de la ruiner. Il faut une alternative plus solide à la Switch, comme c’est le cas de la Nintendo 3DS qui est solide comme un roc. Nintendo a besoin de conserver son jeune public. A vrai dire, je pense que la Nintendo 3DS a encore de beaux jours devant elle, c’est pour moi la console portable « ultime » et si ce n’est un gain de puissance dispensable, elle ne manque de rien.

Quant à la Switch, j’ai hâte d’en découvrir plus, car Nintendo qui était devenu une caricature, a su montrer en trois minutes qu’ils avaient appris de leurs erreurs, et qu’ils avaient compris que le marché avait drastiquement évolué ces dernières années, c’est louable, et je leur souhaite le meilleur.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s