Vous aurez peut-être remarqué la petite étoile qui est apparue en dessous de Merguez sur le logo du site, son but n’est pas de faire beau ou de célébrer notre victoire en coupe du monde, elle est là pour célébrer la fin de la première année du blog. Cela fait en effet un an que Pazou et moi-même avons lancé ce blog d’enculés prétentieux qu’est Merugezu. Pour cet anniversaire qui sera je l’espère le premier d’une longue série, on va revenir ensemble sur ce qu’a été et ce que sera ce recueil de déclarations d’amour à ce milieu d’arriéré qu’est le jeu vidéo. Allez, cliquez, sur la « Lire la suite », vous aurez du gâteau.

merubirthday1 copy

365 jours de jeux de mots basés sur la merguez, 365 jours à fixer les petits yeux noirs et vicieux de notre mascotte riche en porc, 365 jours à écrire de longues tirades avec une ferveur qui m’avait manqué, je ne retiens que du bon de cette année écoulée. Commencer un projet de A à Z est putain de grisant, qui plus est quand on a l’occasion de bosser avec une personne que l’on connait depuis dix ans maintenant. Je n’en suis pas à ma première expérience de blogueur, j’avais il y a quelques années écrit dans l’écurie d’un mec qui savait y faire, preuve en est il est aujourd’hui à la tête d’un royaume numérique du clickbait, mais ce n’était pas pareil. La place était confortable, déjà chauffée, je n’avais qu’à m’installer et à déblatérer sur ce que j’aime, je ne devais pas me battre pour qu’on lise mes articles.

Ici la situation est différente, Pazou et moi avons découvert les « joies » de partir de zéro, de devoir se vendre, c’est d’autant plus tendu que la bulle a éclaté et chaque blog doit jouer des coudes pour exister, sans hésiter à enfoncer ses articulations pointues dans les cotes de son voisin à coups de concours « RT+Follow » où 90% des participants se branlent de ce que vous produisez en temps normal. Et dans cet univers impitoyable (salut J.R.) il faut bien avouer que le format texte s’est fait éclater par le format audio/vidéo. Exister en tant que « blogueur texte », si je puis employer ce terme barbare, nécessite un gros travail en amont pour que ce texte obtienne de la crédibilité et de la visibilité, bien plus qu’un mec qui aura juste à allumer sa caméra en exposant sa pile de 45 jeux achetés dans un vide-grenier dans le trou du cul du monde et qui suscitera, non sans mal, des réactions. Alors parfois tu passes 4h à écrire un article et à le mettre en forme, et puis t’as 8 vues.

cakeisalie

On pourrait voir ce bilan comme un aveu d’échec parfumé d’amertume, mais pas du tout ! Pour tout vous dire, le blog se porte (étonnamment) bien en dehors de quelques articles qui ont bidé de ouf, et ce qui nous chagrine le plus aujourd’hui, c’est notre manque de temps libre, parce que la motivation, elle, est bien là. Le rythme de publication a baissé, le boulot oblige, malheureusement lorsque nous avions lancé le projet, Pazou et moi avions BEAUCOUP plus de temps libre. Théo et Den de leur côté nous ont soutenu dans le projet, mais ils ont eux aussi leurs obligations qui les empêchent de fournir davantage. Être un adulte, c’est de la merde.

Nous apprenons beaucoup de cette expérience, et avons déjà commencé à plancher sur des façons de continuer à partager avec vous par d’autres biais que les imposants articles de fond qui prennent du temps à être rédigés mais aussi à être lus. Tout d’abord, la première Soundtrack du Dimanche a reçu un très bon accueil, on continuera donc à vous en refaire de temps en temps, pas de façon hebdomadaire, car on ne veut pas que cela devienne une obligation, une routine. Ensuite, la chaine Twitch va tourner davantage avec les Barbecue Live, parce que c’est un moyen de communication intelligent qui permet de partager en ayant le nez dans le sujet, on a par exemple en projet un stream bien long sur Sonic 3 & Knuckles pour le 25ème anniversaire de Sonic.

peachsm64

Plus tard, on aimerait s’attaquer à YouTube, en publiant nos redifs de streams, des interviews comme ce fut le cas avec Laurent Checola, mais aussi des débats sous forme de podcasts, entre nous ou avec des guests. Pazou s’est déjà essayé à l’exercice sur la chaine de notre confrère Olbius en début d’année, et le résultat était sympathique. L’année dernière, Pazou et Théo avaient aussi enregistré une sorte de pilote expérimental lui aussi plutôt réussi; nous nous devons donc de nous y essayer plus sérieusement. Quoiqu’il en soit, le texte restera notre priorité, avec ces différents moyens de communication, on veut toucher d’autres publics, qui n’ont pas toujours la foi de se taper des pavés de 2000 mots (ils savent pas ce qu’ils ratent ces feignasses).

En tout cas merci à ceux qui nous lisent fréquemment, merci à ceux qui nous ont apporté leurs appréciations pour que l’on avance, on continuera à parler de ce que l’on aime et à exposer notre belle petite merguez aux yeux du web.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.