Nous sommes en Juin, et depuis quelques années, ce mois occupe une place toute particulière dans le coeur des joueurs. Entre déceptions, crises de rire comme de joie, concerts privés de Usher et autres représentations symphoniques à coups de télécommande, les cerveaux malades de nos constructeurs préférés regorgent de créativité pour nous faire passer un moment que nous n’oublierons jamais, ô grand jamais, au cours du célèbre salon de Los Angeles: L’E3 (Prononcez « Ykyoube » pour faire chic). e32k15

Tel un salon de l’Erotisme technologique, la simple évocation de l’E3 fait naître bien des fantasmes dans nos esprits avides de sensations fortes: de la présentation de nouvelles consoles en passant par la sortie de suites qui ne verront jamais le jour (salam aux fans de Shenmue), chacun aime ajouter son petit grain de sel dans la panière à believe que précède l’E3. Comme tous les ans, les conférences qui auront lieux mi-Juin vont jouer un rôle clef pour la suite de l’année, l’enjeu est de taille, il faut plaire au joueur comme à l’actionnaire, c’est un véritable combat de couilles garnies sans pitié.

Pour comprendre comment les choses vont se passer, il est important de recadrer le contexte dans lequel nous nous trouvons en ce moment. Sony est le leader incontestable du marché, roulant allègrement sur ses concurrents avec plus de dix millions d’unités d’avance pour la PS4 sur ses concurrentes (22 millions contre 12 pour la One, source: Le site dont il ne faut pas prononcer le nom). Qui plus est, et même si Kinect s’est ramassé la gueule comme jamais, la tendance est encore et toujours aux « nouvelles façon de jouer » avec la réalité virtuelle émergente, à base de casques et d’hologrammes. On peut donc s’attendre à une bataille sur ce terrain de la part de Sony et de Microsoft, Nintendo étant encore traumatisé par le Virtual Boy et essayant justement de se dépêtrer de son étiquette « Motion Gaming » passera sûrement son tour pour cette fois. L’année passée a prouvé que la cohabitation de la génération précédente ne pourra pas se reproduire, les succès d’hier peinent à renouveler leur intérêt et les deux consoles dites « Next-Gen » offrent des expériences quasi-identiques, l’idéal serait donc que chacun trouve ou soigne sa propre conception du jeu vidéo pour que la complémentarité des systèmes soit de mise. Mais comme l’idéal est un concept qui n’a jamais existé dans le jeu vidéo, attendons nous à être surpris, reste à voir de quel façon.

Enfin, histoire de relancer un peu les ventes et pour remercier les premiers acheteurs, on est pas à l’abri de nouveaux modèles de PS4 et d’Xbox One. Il serait en effet bien vu de la part de leurs constructeurs d’offrir une cure Slim-Fast à ces deux grosses vaches noires, depuis quelques jours on parle d’ailleurs sur le net d’une PS4 1To, les consoles 500Go commençant à sérieusement faire la gueule à l’heure du tout démat.

SONY | #4thewinners

uncharted
Uncharted 4

La stratégie de Sony jusqu’à maintenant a été de ne pas reproduire les conneries de Microsoft, stratégie qui s’est avérée plus qu’efficace mais qui ne suffira pas indéfiniment, les quelques exclus du début d’année n’ont pas fait écran bien longtemps (coucou The Order) et il est maintenant nécessaire de remplir un planning de fin d’année bien maigre afin d’affirmer cette position confortable. Sony va devoir enfoncer le clou à grands coups d’exclus spectaculaires, et non plus à base de jeux multi-supports qui tournent de toute façon bien mieux sur un PC de célibataire. Pour ce qui est de la PSVita, je me contenterai de citer Jacques Chirac: « On ne blesse pas une bête, on la caresse ou on la tue. », c’est à peu de choses près le dilemme auquel sont sûrement concentrés les gars de chez Sony en ce moment.

Côtés jeux, on aimerait bien une présentation de la version PS4 de Rise of the Tomb Raider, juste pour le show. Le quatrième épisode d’Uncharted sera aussi sûrement de la partie, histoire de nous faire baver en nous rappelant que le jeu a été repoussé à 2016, et qu’en attendant les gens pourront lâcher 60 balles pour une compilation de remakes de jeux sortis il y a 4 ans.

street_fighter_v
Charlie (Nash) est de retour, avec des agrafes (Street Fighter V)

Du matraquage de Street Fighter V ne ferait pas de mal aussi, avec cette quasi-exclusivité, Sony s’est mis pas mal de monde dans la poche, il est donc plus que conseillé pour eux d’en user et d’en abuser. Des nouvelles têtes feraient du bien car pour le moment le cast présenté ne compte que des anciens. Alors oui, les équipes créatives de Capcom galèrent UN PEU à faire des nouveaux persos intéressants, mais le roster « Dream Match » du quatrième opus ne passera pas deux fois. Attention toute fois, à leur place j’ajouterais des mentions « Le jeu sortira sans bug » en bas de l’écran, histoire de rassurer les mecs qui se sont fait niquer en prenant la version PS4 de Ultra Street Fighter IV Day One.

Dans la catégorie Believe, on retrouve bien évidemment The Last Guardian, jeu prévu depuis 8 ans maintenant et qui rejoint Final Fantasy XV au panthéon des jeux qui ont fait vendre des PS3 sans jamais sortir dessus, c’est déjà une performance. Un Gran Turismo 7 ne ferait pas de mal aussi, histoire d’offrir un titre pilier en terme de simulation automobile sur la console, avec un bon mode rally en passant, histoire de combler plusieurs manques simultanément. Et quitte à rêver, espérons que l’on voit surgir de nouvelles licences croustillantes en exclusivité, parce que les suites c’est bien beau, mais c’est trop facile.

MICROSOFT: Spartan cent-dix chèques

ddd
Halo 5

De son côté, Microsoft, véritable vilain petit canard n’en pouvant plus d’enchaîner les conneries et traîne lourdement son boulet Kinect qui a bien foutu la merde depuis le lancement (en rendant la console plus chère et moins puissante, tout ça pour pouvoir demander à sa console de mettre M6 de vive voix). Dans la même logique que Koh-Lanta qui atteint des summums d’intérêt quand les candidats sont sur un piquet en train de crever de soif sous 40°c pendant trois heures, la conférence Microsoft va donc être de loin la plus intéressante à suivre, car s’ils foirent leur conf’, on donne pas cher de la console. Spencer et sa bande ont intérêt à nous sortir les gros cartons pour captiver l’audience, et par « gros cartons » on entend autre chose qu’un membre des Beatles ou qu’un Mohammed Ali qui sait même pas ce qu’il fout là, on veut de l’exclu achetée à grands coups de dollars ! On veut du DirectX 12 qui transforme la console en F50 GT du hardware, on veut vivre le rêve américain putain !!

L’année 2015 est une année importante pour Microsoft, avec l’arrivée de Windows 10 sur tous ses supports, ils ont au choix le moyen de tout défoncer ou de se ramasser historiquement la gueule. Le problème de cette uniformisation c’est le PC, qui non content de déjà éclipser la console aujourd’hui, va davantage la mettre de côté avec l’arrivée de Windows 10. On le voit en effet venir gros comme une maison: Microsoft va continuer à favoriser l’équité entre les deux supports, sans que personne n’en comprenne l’intérêt. Car oui, même si beaucoup ont tendance à l’oublier en 2015, les consoles ont toujours su se différencier du PC en offrant des expériences différentes, et c’est ce que Microsoft doit assimiler pour éviter la cannibalisation. Ces malades vont d’ailleurs RETENTER le multijoueur cross-platform après l’échec cuisant de GFWL, une raison supplémentaire de préférer le PC à une Xbox, puisque tu peux jouer avec tes potes qui ont la One, sauf que toi tu payeras pas.

Niveaux jeux, c’est sûrement Halo 5 qui va ouvrir le bal. Malgré mon désamour pour 343 industries, il ne fait quasi aucun doute que le jeu sera génial et que la campagne divisée en deux sera bien mieux géré que dans Halo 2 (pas dur me direz-vous). J’espère que la campagne sera aussi réussie que celle du 4, qui a réussi à rendre un peu plus « humain » un univers où tout était trop en surface et où les émotions n’existaient à vrai dire quasiment pas. C’est niveau multi que ça risque de coincer, mais après s’être mangé des gerbes d’insultes consécutivement sur le 4 et sur la MCC, et après une Beta qui a surpris (en bien), 343 va éviter de reproduire les mêmes conneries.

ScaleBound

En parlant de jeux attendus au tournant, on espère voir bien plus de ScaleBound, le jeu de Platinum Games (ex-Clover) qui fera exploser les ventes de One au Japon (rires enregistrés). Totalement disparu des écrans depuis son trailer, le jeu met en scène un jeune garçon qui se fighte contre et AVEC des gros monstres, pour vulgariser, on serait face à un croisement entre un Monster Hunter et un Pokémon, génial. Kamiya a dit vouloir faire ce jeu avant même de faire Bayonetta, le jeu a été présenté comme le plus gros projet du studio, impossible à faire avant car les consoles étaient trop limitées, reste à voir si le titre tient ses promesses.

Niveau exclus, on attend aussi d’en savoir plus sur Quantum Break, le jeu de Remedy (Alan Wake) qui joue avec le temps, et évidemment sur Rise Of The Tomb Raider, l’exclu qui fait tant parler d’elle car ce n’en est pas une (sortie PC + apparemment exclu temporaire). On finira avec un Gears Of War Remaster/Compilation qu’on attend pas forcément, la licence n’ayant à l’instar de Fable plus grand chose à offrir de plus, en espérant que Microsoft finisse par le comprendre et nous offre enfin du neuf. Une nouvelle exclue Capcom ferait pas de mal à la console tiens…

quantum-break-image-1
Quantum Break

NINTENDO: Un Mario ça serait bien en fait

Chez Big N, malgré un regain de bénéfices cette année, on continue de s’accoquiner avec ses vieux démons: Le boycott des éditeurs opportunistes; qui ont cette fois pour excuse la flemme de devoir faire des versions spécifiques Wii U à cause du GamePad et qui sont nostalgiques de l’époque où ils vendaient des simulations de Zumba pourries à Chantal 43 ans, qui s’était achetée une Wii pour perdre du poids en s’amusant. La Wii U peine à plaire, car d’un côté Chantal n’arrive pas à saisir la différence entre une Wii et une Wii U, et de l’autre le joueur averti en a marre de se bouffer les mêmes jeux depuis 20 ans sans rien d’autre à se mettre sous la dent à côté. Fort heureusement la 3DS continue son petit bonhomme de chemin et Nintendo s’est trouvé un nouveau filon: Les amiibos. On sent d’ailleurs qu’à Kyoto on commence à s’intéresser à l’ère numérique, après un Splatoon très moderne dans son approche (on en parle ici), Nintendo veut se lancer dans le marché fleurissant du smartphone, qui est rappelons-le le repaire de tous les éditeurs japonais voulant gratter des thunes rapidement. Ajoutons à cela la volonté d’inter-connecter tous les appareils qui accueillent la marque, de la 3DS à la Wii U en passant par les tablettes et les téléphones (du coup) ainsi que par la NX, la mystérieuse console de Nintendo dont on entendra pas parler cette année. Ce serait en effet con de saboter la Wii U alors qu’elle connait en ce moment quelques grands succès.

140290047332
Zelda Wii U

Et comme d’hab chez Nintendo, on attend beaucoup de choses. L’éditeur n’ayant en plus pas l’esprit embrouillé par la réalité virtuelle, on s’en retrouvera que doublement servi lors de leur fameux Nintendo Direct. On commence bien sur avec Zelda Wii U et Star Fox Wii U qui ont fait coulé beaucoup d’encre depuis leurs annonces. Dirigés par les anciens de la boite (respectivement Aonuma et Miyamoto), on a hâte de voir ce que vont donner ces deux licences historiques, justement parce qu’on espère qu’elles ne suivront pas leurs schémas respectifs habituels. Du côté de Zelda ça ne semble pas être le cas, Aonuma a présenté le jeu comme un titre avec une carte phénoménalement grande et vivante, pas comme toutes ces plaines d’Hyrule qu’on a traversé en se faisant chier par le passé. On sent que le copain Eiji en a marre du schéma des Zelda utilisé jusqu’à la moelle et a envie de redonner un coup de jeune à la série, et ça c’est chouette. Du côté de Star Fox on émettra plus de réserve, déjà parce qu’on a vraiment vu que dalle du jeu, et ensuite parce que « Miyamoto » et « renouveau » sont des mots qui se font la guerre depuis bien 10 ans. Star Fox est qui plus est une série qui se cherche depuis l’ère GameCube, wait and see donc.

Côté Believe il y a de quoi faire: Metroid, F-Zero, Animal Crossing, Golden Sun, Punch Out (on a bien vu Reggie faire le boxeur il y a peu), et pourquoi pas un vrai Mario pour fêter les 30 ans ? Certains sont de l’ordre de l’irréel (lâchez l’affaire avec F-Zero les gars), d’autres sont beaucoup plus probables (Animal Crossing), reste à savoir ce qu’apporteraient ces nouveaux opus, en dehors d’une compatibilité avec des amiibos.

B2U2X4MCYAAJufC.jpg large
Le seul F-Zero Wii U auquel vous jouerez

En parlant d’amiiboooos ! On va sûrement s’en bouffer une giga-armée, les derniers Direct étant concentrés dessus, il n’est pas incertain que Nintendo continue à alimenter le game, et ils font bien. Des DLC blindés de fan-service pour Super Smash Bros ou Splatoon seront sûrement aussi annoncés, Nintendo étant devenu particulièrement bon en la matière (sans ironie).

En vrac, on attend aussi Project Treasure, le jeu coop de Namco dont on a vu un peu plus lors du dernier Direct Japan, Project X Zone 2, juste pour pouvoir jouer avec Axel Stone (STREETS OF RAGE MA GUEULE !), Fire Emblem If, maintenant que la licence est bien implanté en Occident et Devil’s Third, le jeu de beauf d’Itagaki qui, de ce qu’on a vu des derniers trailers semble être une grosse merde (et pourtant Dieu sait comme j’aime Itagaki), mais bon sait-on jamais. De nouveaux jeux New 3DS seraient une bonne chose aussi, car pour le moment la dernière de Nintendo n’a pas beaucoup d’arguments pour elle.

Mais encore ?

mgsv
Miller et Snake, srabs pour la vie (Metal Gear Solid V: The Phantom Pain)

En dehors de toutes ces jolies exclus, de nombreux jeux vont pointer leur nez sur plusieurs supports, à commencer par Metal Gear Solid V qui a connu pas mal de déboires ces derniers temps avec le bordel qu’a vécu Konami en interne. Le jeu arrive malgré tout dans ses derniers mois de développement et va donc sûrement nous offrir son trailer final, puisque prévu le 1er Septembre. Après de nombreux trailers tous plus appétissants les uns que les autres et une démo à trente balles, on est content de voir enfin débarquer ce qui semble être le dernier jeu de la série, jusqu’au prochain. Niveau jeux japonais, on a aussi Square et ses deux gros titres attendus depuis un million d’années: Final Fantasy XV et Kingdom Hearts III. Enfin, on espère voir plus du fameux FallOut 4 même si Bethesda a déjà été très généreux avec un premier trailer qui nous montre que le jeu n’a en rien perdu de sa patte (dédicace à Canigou), faudrait juste faire attention à ce qu’il ne soit pas juste une update graphique du 3 et de New Vegas (jamais content le mec).

Et du coup rendez-vous à partir du 15 Juin pour voir ce que donnera ce fameux E3, de quoi bien niquer les révisions de dernière minute de nos petites têtes blondes swag qui passent le Bac. Fallait s’y prendre avant les gars, c’est pas comme si on vous avait pas prévenu

Suivez nous sur Twitter @Merugezu pour ne pas manquer les prochains billets !

2 commentaires sur « E3 2015 | ALORS, QU’EST-CE QU’ON ATTEND ? »

  1. Nintendo, pas intéressé par la réalité virtuelle ? Gêné par le Virtual Boy ? HAHA ! Au contraire, ils ont tout à gagner en montrant qu’ils avaient été précurseurs dans le domaine, et ils l’ont bien compris. Le Virtual Boy (la console de l’échec) apparaît PARTOUT, que ce soit lors d’une conférence avec les actionnaires ( http://im.ziffdavisinternational.com/ign_fr/screenshot/default/nintendo-dena-2_2gw9.jpg la conférence où ils ont révélé leur partenariat avec DeNA) ou dans leur teaser de l’E3 où on voit Reggie s’amuser du mieux qu’il peut sur le joujou de Gunpei Yokoi : https://youtu.be/zbvzyY1FKr0?t=114
    Alors oui, on ne verra probablement rien concernant la réalité virtuelle à cet E3, mais quid de NX ou de leur prochaine console de salon ? Alors oui, niveau puissance de la machine, ça va être un peu compliqué, mais je suis impatient de voir comment ils vont faire…

    Aussi, petit erratum, Nintendo a annoncé qu’on ne verrait pas Zelda à l’E3. Quant à l’exclu Capcom sur console Microsoft, cela me paraît plus relever du fantasme qu’autre chose, surtout quand on voit comment ils soutiennent la PS4…

    J'aime

    1. Ah ouais bien ouej, je savais pas que ces saligauds recommençaient à assumer le Virtual Boy. Pour l’exclu Capcom, fallait bien que je me lâche un peu sur le Believe, laissez moi rêver 😦 (Surtout que Capcom est du genre à bouffer à tous les rateliers tant qu’il y a de la maille derrière)

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.