Et celle-ci, elle est « offichale »

Lors de l’article sur La Biobiotheque 19, j’avais dit que c’était la plus longue pause entre deux épisodes. Record battu ! Néanmoins l’attente valait la chandelle, puisque ce nouvel épisode est le premier à contenir des informations de première main ! Tout a commencé il y a un peu plus d’un an, quand, dépité de ne pas avoir assez d’infos sur Kohta Takahashi pour en faire un épisode digne de ce nom, je me suis résigné à faire une bio express du compositeur à travers un fil Twitter. L’intéressé ayant croisé la route de ce thread (peut-être ai-je forcé le destin en le tagguant comme un gros lourd ? Je sais plus) et s’étant montré flatté au point de me follow, j’ai pu le contacter via DM pour savoir s’il serait intéressé par une interview. Il était chaud, à la seule condition que nous trouvions un traducteur pour retranscrire parfaitement les propos dans les deux sens. Pazou fit alors fonctionner son mythique réseau, et c’est ainsi que Cédric nous sauva la mise.

Le fait de ne pas pouvoir demander directement des informations aux intéressés est quelque chose qui m’a fait souvent frustré durant mes Biobiotheque. La barrière de la langue avec l’interlocuteur, sa disponibilité aussi, sont autant de freins qui m’ont souvent démotivé, au point de ne même pas essayer. Cette Biobiotheque sur Kohta, je voulais la faire depuis le premier épisode, parce qu’il fait justement partie de ces personnes qui m’ont poussé à m’intéresser aux âmes derrière le jeu vidéo japonais. Kohta Takahashi a officié chez Namco pendant un peu plus de 10 ans, on lui doit de nombreux morceaux qui ont marqué leur époque, entre autres sur la série Ridge Racer, où il a composé les meilleurs morceaux d’une série qui place pourtant la barre très haut, musicalement parlant. Kohta c’est aussi un artiste connu sous le nom de « solidstate », qui matraque la toile de morceaux complètement fous depuis bientôt 20 ans. Malgré son impact et sa renommée dans le milieu, c’est un nom qui ne ressort que chez les plus férus de musique de jeu vidéo, raison pour laquelle j’avais donc envie de lui offrir, le temps d’un épisode, une visibilité toute relative.

Bien entendu, avant de publier la vidéo, Kohta l’a visionnée avec les sous-titres en anglais, et nous a donné son feu vert. Si on a pu parfois laisser glisser quelques petites conneries dans les Biobiotheque (c’est arrivé très rarement, mais assez pour me pourrir la vie de façon rétrospective), cet épisode est automatiquement blanchi de tout soupçon !

REJOIGNEZ LA MERGUEZ SUR YOUTUBE ! Rendez-vous compte, on est YouTube Partners maintenant, on s’est fait 2 dollars en 3 mois.

 

****** ANNEXES / SOURCES / RECOMMANDATIONS ******

 

Le Bandcamp de Kohta Takahashi, n’hésitez pas à le soutenir si le cœur vous en dit !

https://solidstatejapan.bandcamp.com

• Une des rares interviews de Kohta Takahashi, réalisée par Chris Greening et parue sur VGMO en 2011:

http://www.vgmonline.net/kohtatakahashiinterview/

Le blog de Kohta Takahashi, riche en « Behind the Scenes » super intéressants, avec parfois un retour sur la composition de chaque morceau d’une BO. Attention, c’est en japonais !

http://home.att.ne.jp/yellow/kohta/

• (ARCHIVE) Une interview d’une partie de la Namco Sound Team, réalisée par un certain « Saeki » (pas réussi à retrouver son prénom) parue sur Impress Watch en 2004, et concentrée sur l’identité sonore de la série. Aussi en japonais !

https://web.archive.org/web/20050311093539/https://www.watch.impress.co.jp/game/docs/20041222/rrs.htm

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.