Dernière année avant 2020, j’pense qu’on peut dire qu’on vit dans le turfu.


L’année 2018 s’est achevée il y a quelques jours. Si beaucoup s’accordent à dire que ce cru s’est avéré moins goûtu que le précédent, qui avait vu naître la Switch, faut-il le rappeler, 2018 n’en reste pas moins une année intéressante pour le jeu vidéo. Bien qu’elle n’ait pas brillé par ses prises de risque, Labo exclu, la dernière de Nintendo continue d’éclater des records; la sortie récente de Super Smash Bros. Ultimate est le meilleur exemple de cette tendance qui nous a tous fait oublier les sombres années Wii U.

2018, c’était aussi l’année des jeux indés renversants. Si on a pas encore eu l’occasion de s’essayer à tous ces jeux dont on a cessé d’entendre parler, on pourrait citer sans se mouiller Celeste, Into the Breach, The Messenger ou encore Gris qui ont tour à tour détourner tous les regards sur eux. Sur ce point, la Switch est sûrement en partie responsable de l’émancipation grandissante de cette scène alternative aux gros bulldozers estampillés AAA. Moi-même qui n’ai jamais trop lorgné du côté de ces jeux, j’dois avouer que la perspective de pouvoir y jouer sur de courtes sessions un peu partout me réjouit au plus haut point.

Pour revenir sur les AAA, nous avons cette année eu le droit à de grandes expériences solo haletantes. God of War et son long plan séquence qui explore les relations entre un père et son fils, Red Dead Redemption 2 et son univers immersif, Spider-Man et son open-world décontracté, Yakuza 6 qui est venu clore une saga lancée il y a bientôt quinze ans en nous offrant en passant la présence de Kitano. Le jeu vidéo se rapproche de plus en plus du cinéma, et si on a pu parfois y perdre un peu sur le point du ludique, les émotions qui transpirent de l’écran n’ont jamais été aussi crédibles. Dans cette optique, on angoisserait presque à l’idée de ce que vous nous faire vivre des titres sûrement traumatisants comme Death Stranding ou The Last of Us Part II.

Bref, 2018 était une chouette année, avec l’avantage de ne pas être une de ces étranges années de transition entre deux générations. Tous les supports sont maintenant bien installés, et ça laisse sûrement présager un grand final durant cette année à venir. On a vraiment hâte. En attendant de poncer tout ça comme il se doit, on vous souhaite à tous une bonne année 2019, pour ce qui est de merugezu.com, l’écart entre 2017 et 2018 a été saisissant sur les chiffres, on est tous galvanisé par ces petites courbes qui ne cessent de gratter le plafond, et on espère vous surprendre et ne pas vous décevoir. Encore merci pour votre soutien.

On vous laisse avec cette vidéo qui résume notre bilan JV de 2018. Plutôt que de nous éterniser pendant un podcast où on aurait forcément digresser pendant plusieurs heures, on a préféré vous faire un condensé en vidéo. Et plutôt que de vous faire un top, on a fait plusieurs catégories. Ce format vidéo à plusieurs sera ré-exploité à l’avenir, n’hésitez pas à nous dire ce que vous en pensez !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.