« Le temps passe vite… », cette réplique de daron nostalgique, on la connaît tous. Elle surgit, à des moments clés de notre vie et nous mène à réaliser un bilan entre deux dates nous évoquant quelque chose de fort. Aujourd’hui, notre petite mascotte arbore sa deuxième étoile, alors que toutes les saucisses de ton frigo auraient viré au vert finitions lichen, la nôtre garde la pêche. Retour sur 731 jours de merugezu, parce que ouais, on a même survécu à une année bisextile.

L’année dernière, je griffonais sur un brouillon un édito visant à faire le point sur un moment important dans un projet; la fin de la première année. Les feuilles ont eu le temps de tomber puis de repousser, Pokemon GO a eu le temps de rendre les gens hystériques puis amnésiques, et me revoilà ici pour les mêmes raisons. C’est toujours amusant de relire des constats du passé, de comparer la façon dont on se projetait avec la réalité actuelle. Et justement, il y a un an j’écrivais que nous réfléchissions à des manières nouvelles de partager notre passion avec vous, mais que quoiqu’il advienne, la rédaction pure resterait notre priorité… Si on m’avait dit que j’exposerais quelques mois plus tard ma sale gueule cernée une fois par mois sur YouTube, je n’y aurais pas cru. Et pourtant… Ce tournant s’est pourtant fait naturellement.

Un anniversaire peut-être perçu de deux façons:, soit comme le rapprochement inévitable de la mort et de la vieillesse; soit comme le commencement d’une année où l’on deviendra davantage sage, fort et résistant. Et cette année encore, j’ai hâte de voir ce dont la merguez sera capable et ce que l’on va apprendre à travers nos inévitables erreurs (genre tourner un épisode de la Biobiotheque et tourner 20 minutes avec le micro débranché). Il faut dire qu’on est les maîtres de la boulette, on fait toujours des conneries ici et là, et quand elles nous rendent dingues sur l’instant, les revoir quelques mois plus tard à quelque chose d’attendrissant, « on est quand même de sacrés blaireaux des fois ! »

Cette deuxième année a été énorme pour nous , je suis très fier de la merguez, c’est pas tous les jours facile, ça nous prend quasiment tout le temps libre qu’on a, y a des jours où j’ai juste envie de me foutre devant la console, mais ce projet a surement été une des meilleures idées de nos vies. Partager sur ce qu’on aime, il n’y a définitivement rien de plus cool. Merci à vous d’écouter/de lire ce qu’on a à raconter, merci à ceux qui nous envoient des commentaires/messages nous donnant envie de continuer, merci à ceux qui partagent nos contenus, continuez à répandre la puissance de la merguez autour de vous, on vous aime !

Un commentaire sur « EN BREF | DEUX ANS DE MERGUEZ »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.